Guinée : duquel des scénarios rwandais le gouverneur de Labé parle-t-il ?

La ville de Labé au centre de la Guinée a abrité le 26 décembre 2015 dernier , une journée de réflexion et d’orientation du Mouvement Djokken Alpha . Selon les organisateurs de la rencontre qui s’est tenue au CECOJE ( centre d’écoute de conseils et d’orientation pour les jeunes)  de Labé , il y avait plus de 100 participants.

Sadou Keita , gouverneur de Labé , Credit photo : AOB

Sadou Keita , gouverneur de Labé , Credit photo : AOB

Dans son intervention , le gouverneur de région Sadou Keita souhaiterait voir se produire en Guinée un scénario rwandais. Lequel des scénarios ? Le génocide (qu’on ne souhaite pas ) ou la révision de la Constitution, comme le prône déjà   des « révisionnistes » comme l’ex président de la transition guinéenne, le Général Sekouba Konaté ,il y a moins d’une semaine. Ignorant ainsi de facto  ,la mise en garde du président de la Cour constitutionnelle , Kelefa Sall à l’encontre du président de la République lors de la première  tranche de son investiture.

Si , il y a quelques mois, il pesait ses mots, maintenant ce n’est plus le cas. C’est un Sadou Keita très « militant » qui s’est adressé à un parterre de militants du RPG arc-en-ciel, parti au pouvoir. Il délie sa langue comme de l’eau qui coule dans un robinet : « Je vais vous dire peut-être ce n’est pas un secret, la classe politique est en train de reprendre une autre forme. Nous avons beaucoup de chances à récupérer des gens qui étaient opposés hier et qui viendront avec nous . Ça c’est évident. La vieille classe politique n’a plus de sens. » A-t-il martelé.

Et d’enfoncer le clou : « Vous avez suivi ce qui se passe. Il faudrait qu’on soit d’abord mobilisateur tout en conquérant le terrain . En tout cas dans cette région, nous aurons une réunion spéciale avec le RPG arc-en-ciel, avec les mouvements pour indiquer les pourcentages que nous voulons avoir dans chacune des préfectures de notre région .»

Le gouverneur n’a pas caché son intention de voir la mouvance présidentielle raflée les prochaines échéances électorales : « Sur les cinquante trois communes rurale et urbaine nous souhaiterions avoir toutes les communes rurales et urbaines. Mais puisque , se souvient-il que nous sommes en démocratie ,on souhaite en tout cas avoir les deux tiers (2/3) , c’est ça notre objectif. Je crois que nous allons bâtir nos stratégies .»

Avant d’afficher un sentiment de satisfaction d’avoir accompagné le président Alpha Condé : « C’est un gouverneur de région très heureux qui vous parle. Cinq ans de mandat accompagnant le chef de l’État depuis sa prise de fonction , c’est grâce au parti, c’est grâce aux mouvements qui accompagnent le parti. C’est vrai , si nous avons la paix , la cohésion , c’est aussi grâce aux autorités . Nous avons tout à gagner si cette seconde mandature terminée comme souhaité. »

Et de conclure avec cette phrase qui ne sera pas sans conséquence dans les jours à venir : « Je suis sûr que notre résultat en fin de mandat va faire comme qu’on soit comme le Rwanda , mais je ne dis pas ce qui s’est passé au Rwanda … Mais on le souhaite.»

Pour l’heure, les citoyens se demandent lequel des scénarios rwandais, le gouverneur de Labé souhaiterait voir se produire en Guinée. Mais selon plusieurs observateurs, il afficherait son intention à une éventuelle révision constitutionnelle , interdite par les articles 27 et 154 de la Constitution guinéenne. 

L’on se rappelle , au pays de Paul Kagamé, nous avons assisté il y a peu à la signature d’une « pétition » par les populations dans laquelle, Mr Kagamé devrait se maintenir au pouvoir jusqu’en 2034.

                                                     Sally Bilaly Sow blogueur & web activiste

4 Des réflexions sur “Guinée : duquel des scénarios rwandais le gouverneur de Labé parle-t-il ?

  1. J’avoue que je n’ai pas trop bien compris les propos et le contexte de la phrase qui te choque, il veut dire que le Rwanda s’est développé ou qu’il croit à un génocide à la fin du mandat d’Alpha Condé ?

    • En écoutant et réécoutant ses propos , je n’ai trouvé qu’un titre interrogatif. Il y a un bout de phrase qui a attiré mon attention là ou il dit :(..) je ne dis pas ce qui s’est passé au Rwanda » Avec un présent permanent .
      Qu’est-ce-qui s’est passé réellement au Rwanda ? Allons dans la profondeur des choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*